• en
  • Power Apps : Low Code/No code de la Power Platform

    Power Apps

    Microsoft intensifie ses efforts pour offrir des solutions dites Low-code/No code. Mais qu’est-ce que ça veut dire? Ce sont simplement des technologies qui démocratisent la capacité de créer des applications d’affaires ? L’objectif est de permettre aux organisations d’être plus autonomes face aux technologies en permettant aux utilisateurs de créer leurs propres applications

    Power Apps : La difference entre Canvas et Model-Driven apps

    Dans l’écosystème Microsoft, il existe de nombreuses façons de répondre à ce besoin. Les deux plus matures sont le Canvas App et le Model-Driven Apps. Il est intéressant d’expliciter les concepts de chacune d’entreelles afin de mieux choisir quand les utiliser.

    À bien des égards, ils ont une base commune. Il s’agit de framework pour créer des formulaires ergonomiques permettant à des utilisateurs de contribuer et consommer des données. Pour aller plus loin, un Canvas apps et un Model-driven App peuvent même être sur la même base de données. Alors, quel est la différence ?

    Canvas Apps qu’est-ce que c’est ça?

    Le PowerPoint des Apps.

    Canvas Apps se veut un outil permettant de construire une application en mode « Drag and drop ». On y ajoute divers éléments pour opérer la navigation.

    • Image
    • Background
    • Control
    • Action

    Les données peuvent être stockées de diverses façons (Azure, Sharepoint, Dataverse, Dynamics 365, etc). Avec Power Automate, les données peuvent provenir d’application tierce qui ne sont pas dans la suite de Microsoft (plus de 200 connecteurs disponibles, et la possibilité d’en construire des sur mesure).

    Canvas Apps

    Low-code / no code, vraiment?

    limite du « drag and drop ». Avec un besoin minimalement sophistiqué, on doit intégrer des notions de code simple (similaire à Excel) et avoir des connaissances apparentes à du développement web.

    Quels besoins d’affaires?

    Le Canvas apps est approprié quand on veut le contrôle complet de l’affichage. C’est donc tout indiqué pour développer des applications mobiles (ou tablette) ou pour une intégration sur un site web. Il est même possible de rendre un Canvas Apps responsive.

    Voici quelques exemples d’utilisations potentiels

    • Santé et sécurité sur chantiers
    • Gestion d’événement
    • Gestion des Pick-up
    • Inspection
    • Prise d’inventaire
    • Checklists de réalisation d’une tâche

    Okay, mais le Model-Driven Apps?

    On va se le dire, le Model-Driven Apps est beaucoup moins créatif. Il s’agit d’apps orientées sur les données plutôt que sur l’affichage. C’est donc Desktop-first.


    Model_driven apps et processus d'affaires

    Aussi, le Model-Driven App se base sur une ergonomie déjà éprouvée. Dans les faits, tous les produits Dynamics CE (Customer Engagement : sales, customer services, field services, marketing, remote assist, ...) sont construits sur le même modèle. Le temps de conception est donc concentré sur les processus d’affaires plutôt que sur le design graphique. On ne part pas d’une page blanche. On retrouve la même rigidité dans la base de données utilisée. Par défaut, les données sont dans le Dataverse de la Power Plateform, bien qu’avec Power Automate, il est possible de s’intégrer sans trop de limites.

    De plus, l’éventail des besoins répondus est beaucoup plus large. Tous les processus d’affaires de l’entreprise peuvent passer par des Model-Driven Apps.

    Low-code / no code, vraiment?

    C’est une question piège ici. On peut profiter d’une grande sélection de fonctionnalité pour bâtir une application qui répond finement aux besoins d’entreprises. La configuration native permet donc d’aller plus loin que le Canvas Apps avant d’atteindre des limitations contournables avec du code. Cependant, l’utilisation de ces outils de configuration demande une expertise moins démocratisée que Canvas Apps. Mais bon, techniquement, ce n’est pas du code 😉

    Quels besoins d’affaires?

    Dans le fond, tout processus d’affaires qui ne serait pas suffisamment formalisé peut être géré dans un Model-Driven app, tant qu’on n’a pas besoin de le faire de façon mobile. 

    • Gestion des donateurs (pour OBNL)
    • Gestion des non-conformités (processus de qualité)
    • Gestion des ventes
    • Gestion de l’après-vente
    • Gestion d’équipement
    • Tout autres besoins d’affaires

    Power Apps, les technologies main dans la main

    Si on ne veut pas faire de compromis, on peut faire les deux! Comment? Par exemple, on peut avoir une partie du processus en Model-Driven app, tout en ayant une intervention terrain par l’entremise d’une Canvas Apps.

    On peut même avoir une Canvas Apps intégrée dans une Model-Driven Apps.

    C’est pourquoi toutes ces technologies sont sous la bannière Power Apps

    Alors, comment choisir

    Vous devriez avoir une bonne idée de quelle technologie peut répondre à quels besoins, mais en résumé :

    • Canvas Apps est plus ouvert dans son affichage et permet une utilisation sur des applications mobiles.
    • Model-Driven Apps permet de déployer plus rapidement un cadre rigide pour des processus d’affaires.

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d'accompagnement!

    Faisons connaissance
    Vous désirez en savoir plus et/ou collaborer avec nous?

    Nous avons hâte de vous lire.